Des fascines pour lutter contre l’érosion des dunes

« Au mois de mars 2015, nous avons réalisé, avec le concours du Symel (Syndicat mixte des espaces littoraux de la Manche), la pose de fascines pour restaurer la dune, trouée par deux descentes sur la plage, faites par le passage à pied. Aujourd’hui, ces deux brèches se sont bien rebouchées. Ce dispositif retient le sable et permet à la dune de se reconstruire », indiquait jeudi matin, Guy Closet, maire.

Ce jour-là, une dizaine de bénévoles, conseillers et responsables d’associations, accompagnés d’Antony Hannok, garde du littoral employé du Symel, ont pratiqué une opération identique pour garnir le cordon dunaire du côté droit de la descente à la mer, « fortement entamé par l’érosion sur une quinzaine de mètres ».

Guy Closet a également en projet de faire poser, près de cette descente et éventuellement à La Charrière du pilet, un panneau « sur la réglementation de la pêche à pied et les dimensions à respecter, notamment pour la pêche des coquillages et crustacés ».

Selon Antony Hannok, une opération identique de pose de fascines aura lieu à Pirou. Les fascines posées à Bretteville ont été récoltées grâce à un chantier organisé en janvier par le Symel avec des élèves en première année de bac pro du lycée agricole de Vire. Environ 15 m3ont été fagotés.

« Les gens passent et créent des zones d’envol du sable et des brèches se forment sur la dune. L’objectif est de faire remonter du sable aux endroits érodés. Cela permet de lutter de manière douce contre l’érosion », explique Antony Hannok. Cette méthode est vieille comme le monde « elle existait bien avant les ganivelles ».

Paul Hurel, un habitant de la commune témoigne : « Il y a une quarantaine d’années, il y avait un grand trou à gauche de la descente à la mer. Les anciens ont entreposé des fagots, qui ont retenu le sable et aujourd’hui la dune s’est reformée. »

Source Ouest France: Des fascines pour lutter contre l’érosion des dunes