Une bouteille à la mer … 1946

Le samedi 16 novembre 1946, le jeune John Medland, 14 ans jette une bouteille à la mer avec un petit message à l’intérieur.

Traduction de la lettre

Message de la bouteille« Jeté à la mer le samedi
14 novembre 1946
au port de LA ROCQUE
JERSEY CHANNEL ISLANDS
by JOHN MEDLAND
    L’AMY RETRAITE
          PONTAC
            JERSEY.C.I.

Que celui qui trouve ceci m’envoie
     une carte
           Merci
                JOHN MEDLAND
                  âgé de 14 ans  »

Deux jours plus tard, le 18 novembre 1946, un promeneur ramasse une bouteille sur la plage de Bretteville et trouve le message. Les faits sont relatés dans le journal de Jersey ci dessous, avec une retranscription de la lettre envoyée par la personne qui a découvert la bouteille, Mlle Suzanne Dubost chez Mme Roger.

Traduction de l’article :

Article de presse bouteilleLe Message dans la Bouteille

Deux jours de Jersey à la France

Le 16 Novembre, John Medland, de l’Amy Retraite, Pontac, jeta une bouteille contenant un message dans le port de LA ROCQUE. Deux jours plus tard, la bouteille s’était échouée sur la côte française, comme le montre une lettre reçue par Mr Medland et dont nous donnons des extraits ci dessous.

La lettre du découvreur

« En marchant le long de la plage, le 18 novembre j’ai trouvé une bouteille contenant votre message. Elle a été trouvée environ 30 kilomètres sous Carteret, dans la direction de Granville. Depuis les fenêtres de ma maison, la seule sur la commune, je regarde vers la côte de Jersey, sur laquelle je peux voir les villas et les arbres. Durant vos régates je vois parfois des petits bateaux avec leurs voiles colorées se montrant contre les eaux autour de votre île. Quand la nuit tombe trois lumières brillent de Jersey, et quand nous en voyons plus nous pressentons que le mauvais temps arrive. Durant l’été et les longues soirées, la vue du soleil sombrant derrière votre île est souvent un magnifique moment. Je pense que Jersey doit être très beau avec ses jolies villas et jardins fleuris. J’espère que les excursions et voyages vers la France seront bientôt de nouveau assurés  régulièrement, et ce serait avec un réel plaisir que je visiterais Jersey. Dans l’espoir que cette lettre vous parviendra en toute sécurité.

Je reste, Monsieur, à vous sincèrement (Mlle) Suzanne Dubost, chez Mme Roger, Bretteville, près de Lessay »