Coupure d’électricité : tout est rentré dans l’ordre

Du Jeudi 12 au mardi 17 janvier, une équipe de techniciens d’Enedis (ex-ERDF), renforcée ce week end par une équipe TST de quatre techniciens de Charente, est intervenue pour réparer et rechercher la cause d’une coupure de générale, qui a privé 2 398 foyers de courant à Bretteville-sur-Ay, Glatigny, Montagardon, Saint-Germain-sur-Ay, Saint-Rémy-des-Landes et Surville, jeudi vers 19 h 30.

« Cette coupure a fait suite au déclenchement du disjoncteur du poste source situé à LaHaye-du-Puits, lors de la tempête, jeudi », explique Guy Closet, maire de Bretteville. Il poursuit : « Cette situation a provoqué quelques désagréments, comme l’absence de chauffage et l’arrêt des activités des laveries de légumes le vendredi. Face à ces difficultés, on peut souligner l’esprit de solidarité des habitants auprès des personnes âgées. »

 A l’issue des manoeuvres faites pour localiser le tronçon en défaut et rétablir le courant sur les tronçons sains, il ne restait plus que 472 foyers dans le noir à 19 h 44, jeudi, à Bretteville-sur-Ay et Glatigny. « De nombreuses inspections du réseau ont été effectuée dès le vendredi matin. Et de nombreuses manoeuvres sur le réseau par section n’ont pas permis d’identifier le problème côté bourg et côté plage. Côté bourg, et villages attenants, le courant est revenu le vendredi en fin de journée, et le samedi en fin de journée côté plage », indique le maire.

En effet, vendredi, malgré la localisation de deux défauts sur le premier tronçon, les travaux réalisés n’ont pas permis de résoudre entièrement le problème du fait d’un défaut non localisé sur un tronçon. Samedi, trois groupes électrogènes sont raccordés à Bretteville-sur-Ay, « vers 20 h 30 les manoeuvres faites depuis la veille permettent de réalimenter le départ Bretteville à partir du départ Denneville sans que cela ne provoque de déclenchement »,indique François-Xavier de Boutray, délégué territorial Manche.

Les manoeuvres se sont terminées à 23 h 39 et tous les foyers ont été réalimentés. Dimanche, une équipe de techniciens venue d’Avranches a effectué une recherche de défaut au poste source de La Haye-du-Puits, et rien n’a été repéré lors d’une nouvelle visite de ligne à Bretteville.

Cette visite a été à nouveau effectuée mardi 17 janvier pour « identifier l’origine du défaut afin de revenir au plus vite en schéma normal d’exploitation ».

(source Ouest-France – Actualité )