Catégorie : mer

Sports nautiques : le week-end découverte cartonne

Sports nautiques : le week-end découverte cartonne

Samedi 22 et dimanche 23 juin, 160 personnes de tous âges se sont inscrites pour participer aux sports nautiques dans le cadre de la fête proposée par la communauté de communes Côte-Ouest-Centre-Manche (COCM).

Cet événement sportif gratuit se déroulait pendant la Journée olympique, en partenariat avec la fête du Sport. Les diverses associations locales (char à voile, kayak, marche aquatique côtière et Randos brettevillaises) se sont impliquées pour faire de cet événement une réussite.

Les participants étaient encadrés par les membres de chaque association. Beaucoup ont essayé le paddle, encadré par Arnaud Martin, responsable du centre de char à voile Ay’ole.

Une douzaine de néophytes ont découvert la marche aquatique côtière avec les membres de l’association des Marcheurs Iod’ay. Kayak et char à voile ont eu un joli succès. « Beaucoup d’enfants et de jeunes des écoles et des collèges étaient présents. Pour certains, ils avaient déjà pratiqué le char à voile lors de stages avec les établissements scolaires », indique Isabelle Éve, adjointe au maire.

Le club des Manchots proposait des baptêmes en char à voile biplace avec un membre de l’association. Moyen idéal pour découvrir le char à voile. Jean-Luc Mairet, président du club des Manchots, a emmené Oscar, âgé de 4 ans, le plus jeune des baptisés.

Par ailleurs, une trentaine de randonneurs ont participé aux deux circuits proposés par l’association des Randos brettevillaises pour découvrir la côte.

Source Ouest-France Actualité

De nouvelles activités au centre Ay’Ole

De nouvelles activités au centre Ay’Ole

Le centre Ay’ole, géré par la communauté de communes Côte-Ouest – Centre-Manche (COCM), propose, depuis sa création des initiations, des stages et des balades de char à voile (de l’initiation au perfectionnement). Cette activité est ouverte à tous, des établissements scolaires aux particuliers à toutes les générations.

Ces prestations sont assurées par Arnaud Martin, champion de France de char à voile en 1998, moniteur de char à voile, kayak, ski nautique, marche aquatique.

De nouvelles activités s’ajoutent désormais au char à voile : les activités paddle, kayak et marche aquatique. Le parc était composé de 18 chars à voile, dont un biplace. Quinze kayaks et onze paddles ont été acquis. « Ces activités supplémentaires permettent d’assurer le fonctionnement du centre lorsque le vent est absent. C’est intéressant pour le public », indique Marc Fedini, vice-président chargé des sports à la COCM.

« Ces activités donnent un nouvel élan touristique à la base de char à voile », ajoute Guy Closet, maire. Récemment, « la COCM a donné son accord au projet de labellisation qualité tourisme ».

Contact. Tél : 02 33 17 04 04. Possibilité de locations.

Source Ouest-France Actualité

Pour profiter de l’été en toute sérénité

Pour profiter de l’été en toute sérénité

En suivant ces quelques conseils, vous pourrez profiter pleinement de la baignade, tout en réduisant les risques d’accident et en évitant de nombreux désagréments.

Noyade

En mer comme en rivière, il est constaté annuellement un grand nombre de noyade aussi :

  • baignez-vous dans les secteurs surveillés et respectez les consignes locales de sécurité
  • apprenez à nager et accompagnez les enfants au bord de l’eau
  • ne surestimez jamais vos capacités physiques
  • évitez la baignade dans les 2 heures qui suivent un repas copieux ou une consommation d’alcool
  • entrez progressivement dans l’eau, surtout après une exposition prolongée au soleil, pour éviter toute hydrocution

Choix du site de baignade

  • Informez-vous sur la qualité des eaux de baignade et leur vulnérabilité
  • Renseignez-vous sur d’éventuelles interdictions

Chaleur, déshydratation et exposition au soleil excessive

  • Evitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée, entre 12h et 16h
  • N’exposez pas au soleil les nourrissons et très jeunes enfants. Ils sont très sensibles au soleil et aux coups de chaleur
  • Protégez-vous et protégez encore plus les enfants : T-shirts, chapeaux et lunettes de soleil
  • Mettez de la crème solaire aux indices de protection élevés et renouvelez l’application toutes les 2 heures (ou après chaque baignade)

Pêche à pied de coquillages

  • Choisissez les milieux sains. Evitez ceux qui présentent un risque de contamination : proximité de rejets et de tout écoulement suspect, des ports et de manière générale de toute zone sensible à la pollution
  • Renseignez-vous sur la qualité des zones de cueillette et bien sûr respectez les interdictions de ramassage permanentes ou temporaires
  • Les quelques jours qui suivent de fortes pluies sont souvent marqués par une dégradation de la qualité des eaux et des coquillages. Evitez de pêcher à ces moments là
  • Informez-vous sur les dangers du lieu de pêche auprès des pêcheurs locaux, de l’office de tourisme, d’associations, etc.
  • Informez-vous sur les horaires et coefficients de marées
  • Informez-vous sur les prévisions météorologiques. Evitez les temps d’orage et la brume. Par précaution, ayez toujours une boussole sur vous
  • Placer vos coquillages au frais le plus tôt possible après la cueillette. Ne les laissez pas dans le coffre de votre voiture, même le temps d’un bain ou des courses.  Ils seront consommés si possible le jour même et soigneusement lavés
  • N’oubliez pas que la cuisson permet seulement de réduire (et non de supprimer totalement) les risques microbiologiques
  • N’abusez pas  des glandes digestives (tortillon des bulots, matière brune des crabes…) : ils concentrent les micropolluants 10 fois plus que la chair

Bien pêcher, c’est bien choisir les coquillages, en quantité satisfaisante mais sans piller la ressource.
Ne récoltez que les coquillages vivants, de taille réglementaire, en laissant les plus petits grandir …pour votre plus grand plaisir lors de la prochaine pêche… ! La ressource est fragile, respectez la en remettant en place les cailloux que vous retournez.

lien vers la page « coquillages de pêche à pied »

Animaux venimeux

Dans l’eau, prenez garde aux vives, méduses, raies et autres animaux venimeux. En cas d’accident, renseignez-vous au poste de secours sur la conduite à tenir et n’hésitez pas à consulter un médecin.

Propreté des sites de baignade

Un sable qui n’est pas très propre peut être à l’origine d’affections dermatologiques. Utilisez une serviette pour vous allonger sur le sable et profitez des douches mises à votre disposition.

  • La plage est un espace public, gardez la propre en utilisant les poubelles pour les déchets et les installations sanitaires mises à votre disposition. N’emmenez pas d’animaux domestiques sur la plage, les plages sont souvent interdites aux animaux pendant la saison balnéaire.

Pour consulter l’affiche, cliquer ici

MEDUSES ET PHYSALIES

MEDUSES ET PHYSALIES

Au cours des dernières 48 heures, la présence de physalies a été signalée par des promeneurs sur plusieurs plages de la Manche.

La physalie est une espèce de méduse. Ses tentacules sont très urticantes et provoquent de sérieuses brûlures pouvant avoir des conséquences graves.

En cas de découverte de physalies sur le littoral, nous vous remercions de bien vouloir en informer le service interministériel de Défense et de Protection Civiles :
– par courriel à l’adresse suivante : defense-protection-civile@manche.pref.gouv.fr
– ou par téléphone au 02.33.75.47.78

Il ne faut surtout par les toucher.

Merci de bien vouloir relayer l’information.

INFORMATIONS MEDUSES ET PHYSALIES

Gym douce sur la plage

Gym douce sur la plage

Article de La Manche Libre

Sensibilisation à la sécurité en mer

Sensibilisation à la sécurité en mer

Article de La Manche Libre

Des 3es posent des fascines pour protéger le littoral

Des 3es posent des fascines pour protéger le littoral

Un chantier nature avec une classe de 3e du lycée agricole de Coutances a eu lieu, mardi 31 janvier, à la plage. Encadrés par trois professeurs et trois gardes du littoral, les 23 élèves ont découvert les dunes et leur gestion, puis se sont livrés à des travaux de débroussaillage. Les branchages récupérés ont été utilisés l’après-midi pour poser des fascines sur plus de 100 m, afin de protéger le littoral.Ces opérations de fascinage se poursuivent depuis trois ans et les résultats, dans ce secteur de côte, sont là : plusieurs saignées dans la dune se sont complètement comblées sous l’accumulation de plusieurs dizaines de m3 de sable.

La commune a mis à disposition l’école de char à voile communautaire pour le repas du midi, et son personnel et matériel pour charrier les fagots jusqu’à l’estran. Guy Closet, maire, était lui-même présent pour accueillir les élèves et poser des fascines.

source Ouest-France – Actualité

Une alternative à l’enrochement pour lutter contre l’érosion marine ?

Une alternative à l’enrochement pour lutter contre l’érosion marine ?

Face à l’érosion marine qui grignote un peu plus chaque année les côtes, toutes les communes n’ont pas les moyens de recourir à l’enrochement. A Bretteville-sur-Ay, dans le Cotentin, on reconstitue le cordon dunaire à l’aide des haies et des arbustes qui envahissent les plaines dunaires.

« L’enrochement ça coûte très cher. On ne peut pas le faire partout. Il faut bien comprendre que la Manche c’est 350 km de côtes, des côtes sablonneuses il y en a quand même quelques kilomètres, des points bas donc des zones innondables si la mer passe il y en a énormément et il y en a plus que ce qu’on a d’argent pour tout enrocher« , explique Anthony Hannok garde du littoral au Syndicat Mixte Espaces Littoraux de la Manche. Alors faute d’argent, il faut avoir des idées.

Et ces idées peuvent venir de pas très loin, à quelques dizaines de mètres seulement du littoral. Depuis trois ans, à Bretteville-sur-Ay, dans le Cotentin, on utilise des fascines pour reconstituer le cordon dunaire. De simples fagots constitués des arbustes et des haies qui envahissent les prairies dunaires. Le recyclage de la nature pour lutter contre les assauts de cette dernière en somme.

Même s’il est encore un peu tôt pour crier victoire, cette technique, encore expérimentale, semble faire la preuve de son efficacité. En trois ans, elle a permis à la durne de regagner deux mètres sur la mer.

Reportage de Sylvain Rouil et Claude leloche
Intervenants:
– Pierre, élève au lycée agricole de Coutances
– Guy Closet, maire de Bretteville-sur-Ay
– Anthony Hannok, garde du littoral au Syndicat Mixte Espaces Littoraux de la Manche

 

Source : Bretteville-sur-Ay: une alternative à l’enrochement pour lutter contre l’érosion marine ? – France 3 Normandie

Par CM et SR

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :